10 tendances média pour 2017 selon un ponte de Zenith

Si le monde qui nous entoure change à une vitesse folle, beaucoup de choses restent malgré tout pareilles, tel que commander une bière dans son café préféré. Il n’y a là que peu de technologie qui intervienne et selon un des pontes de Zenith,  Tom Goodwin (Executive VP Innovation USA), il est important de bien étudier ce qui change exactement et ce qui ne change pas. À l’occasion du Changing Media Summit de The Guardian, il a prédit les 10 tendances média pour 2017 et au-delà.

  1. Abondance
    Il y a une abondance de contenus et ceux-ci ne feront que se multiplier. On peut difficilement parler d’un ‘sustainable future’, dit Goodwin. Les médias et la publicité sont toujours produits dans l’idée que les gens ont du temps et de l’attention à revendre, tandis que ce n’est clairement pas le cas. La lutte pour l’attention n’en deviendra donc que plus agressive.
  1. Le digital disparaît
    Nous devons arrêter de considérer l’on-line, le social et le digital comme des activités et des occupations. Il s’agit là, selon Goodwin, d’un langage propre à ceux qui n’ont pas grandi avec la technologie. Plus on est jeune, plus le concept de ‘passer du temps en ligne’ semble bizarre. Cela signifierait en effet qu’il existerait aussi quelque chose comme ‘l’off-line’, mais pour quelqu’un de 14 ans être en ligne est une évidence. Les frontières s’effacent aussi très rapidement avec ‘the Internet of Things’ et de nouvelles applications comme Google Home.
  1. Médias horizontaux
    Autre concept dépassé – qui met un frein sur l’innovation – : l’idée des canaux média verticaux, tels que la TV, la radio, l’Internet, le mobile et les magazines. Un smartphone peut être tout cela à la fois: TV, radio, Internet mobile et magazine. Les téléviseurs intelligents s’en rapprochent aussi déjà. Les écrans seront présents partout et pour le moment le smartphone restera sans doute le plus important, dixit Goodwin.
  1. Les frontières entre les médias s’estompent
    Dans le prolongement de ce qui précède, une question s’impose : c’est quoi en fait, la télévision ? Le grand écran dans le salon ? Les programmes qu’on regarde ? Même topo pour la radio. Il est bien plus logique de parler de contenu vidéo et radio. Et qu’est-ce qu’un magazine de nos jours ?  Ce n’est pas un hasard si nous parlons de médias magazine et de marques magazine, car dans quelle catégorie conviendrait-il sinon de situer un reportage vidéo de Vogue sur les défilés de mode de la Fashion Week ?
  1. Plus de petites data
    Le smartphone est très personnel et intime, et cela vaut aussi pour les données qu’il permet de collecter. La personnalisation de contenus et de messages sur base de ‘small’ plutôt que de ‘big data’ deviendrait une tendance en 2017.
  1. Nouvelles réalités
    La RV et la RA sont de nouvelles réalités et pour les éditeurs et annonceurs elles constituent un nouveau canevas sur lequel travailler. À cause de ces technologies, la publicité requiert un mode de réflexion totalement différent. Selon Goodwin, le pire que l’on puisse faire, c’est d’appliquer le modus operandi actuel sur les nouvelles réalités.
  1. Le Web prédictif
    Internet prédira de plus en plus souvent ce que l’on veut, ce dont on a besoin et où l’on veut aller. Au lieu de rechercher quelque chose par soi-même, le nouvel Internet prédictif nous propose toutes sortes de choses. Cela signifie aussi le bon message pour chacun, au bon moment et au bon endroit.
  1. La différence entre ‘shopping’ et ‘achat’
    « Rendez les choses simples ou belles – si c’est ni l’un, ni l’autre, ça n’aura pas sa place dans le monde du futur », prédit Goodwin. Car une scission s’opère entre le shopping et l’achat, ce dernier devenant hyper simple (‘swipe’) tandis que le shopping tourne autour d’expériences, de thèmes, de marketing de contenu et de l’injection de plus de plaisir dans le processus d’achat.
  1. L’abandon de l’écran
    D’un  côté, il y a la tendance des écrans partout, de l’autre aussi la disparition de l’interface. La navigation sans écran pointe le bout du nez, avec par exemple Alexa et des ‘wearables’.
  1. IA
    Il est clair que l’AI est une tendance. Cependant, Tom Goodwin se focalise surtout sur le fait que le monde média doit vraiment placer la technologie au cœur du débat et non utiliser la même approche ‘rétroviseur’ que pour Internet.

Les entreprises qui comprennent le potentiel des nouvelles technologies (comme le fait donner une place centrale à l’IA), qui regardent de l’avant, réfléchissent de façon horizontale et non verticale et ont surtout du sang numérique dans les veines,  seront selon l’Executive VP Innovation de Zenith les vainqueurs de demain.

Bron: The Media Briefing