And the StuMPA 2018 winner is…

Les grands vainqueurs du StuMPA 2018 (Student Magazine Print Award) de cette année sont Aaron Denolf avec son The Pollution absorbing magazine (gold) et Maïté Cauchies avec sa création L’industrie du fake (silver). Ces deux étudiants s’envoleront pour une semaine en juin vers Cannes aux frais de l’organisation, où ils assisteront au festival international des Lions ainsi qu’à la remise des Lions de la publicité. Cette année, les deux awards de bronze ont été décernés à Madison Hricak, Croix Rouge et Louise Maeyaert, Jupiler 0.0 %. Le jury, composé de professionels du secteur de la publicité, a estimé que d toutes les créations inscrites, ces quatre ont fait montre de l’utilisation la plus optimale du média magazine – print + digital – pour transmettre le message. Le trophée de la meilleure école va cette année à la Haute Ecole Louvain en Hainaut et son professeur Isabelle Hubinon.

Découvrez les travaux des lauréats du StuMPA 2017-2018 ICI

Le dernier vendredi avant les vacances de Pâques (30 mars cette année) est traditionnellement consacré au Young Creatives Day, organisé par Creative Belgium, Media Marketing et Febelmag.  Durant toute la journée, les étudiants de nos hautes écoles créatives se voient offrir la possibilité de rencontrer leurs grands noms du secteur. Après une matinée riche en conférences interactives données par de grands noms de la pub, l’heure était venue pour les présentations des finalistes StuMPA.

Au total, 4 écoles ont participé à la 9ème édition du concours annuel organisé par les membres de Febelmag : LUCA School of Arts Ghent, HE Louvain en Hainaut, ESA Saint-Luc Bruxelles et ESA Saint-Luc Liège. A la mi-février, le jury composé de professionnels du secteur avait pris sous la loupe les 94 inscriptions des 4 écoles, jugeant leur créativité et originalité, et admis les créations de 19 étudiants dans la grande finale. Les finalistes ont présenté leur idée maîtresse à l’aide d’une vidéo de leur propre cru (tout en jetant un œil sur la vie estudiantine contemporaine) et l’ont expliquée plus en détail à une salle remplie de jurés, d’enseignants et de condisciples. Les 10 membres du jury les ont ensuite mis sur la sellette en leur posant des questions critiques décortiquant leur idée.

Comme chaque année, les étudiants ont à nouveau opté pour toute une série d’œuvres de charité, comme WWF (adoption d’un animal de compagnie, espèces animales en voie de disparition), la Ligue Braille, le don d’organes, Amnesty International, l’empreinte écologique, la Journée mondiale de la dyslexie, Think-Pink, l’effet néfaste des réseaux sociaux sur les jeunes… C’est par ailleurs une tendance que l’on observe dans tous les grandes remises de prix créatifs : les œuvres caritatives et le média magazine sont faits l’un pour l’autre.

Certains finalistes ont brillé par la façon surprenante dont ils sont parvenus à exploiter les magazines : pages comestibles, impression lenticulaire, magazine entier en résine vinylique, papier pouvant être marqué à la craie. Autre création saillante : l’annonce pour Clearasil qui amenait le lecteur à ‘percer’ l’échantillon produit sur la page.

Le lauréat du StuMPA d’or, Aaron Denolf, a poussé son idée jusqu’à tester la faisabilité de son idée (un papier absorbant anti-pollution) et l’a entièrement mise en pratique.

Félicitations à tous les lauréats, leur école et leurs enseignants pour ce beau résultat.

Un grand merci aux membres du jury du StuMPA 2018 pour leur professionalisme et leur travail : Sam De Win (Prophets), Marie-Laure Cliquennois (TBWA) et Nicolas Gaspart (DDB) ;  Joseph Daulne (ESA Saint-Luc Liège) ;  Astrid Jansen (PUB) et Damien Lemaire (MM – président); Isabelle Van Iseghem (Roularta), Katrien Willems (De Persgroep-Medialaan), Tom Wattez (Sanoma) et Thierry Hottat (Produpress).

Rendez-vous l’an prochain pour la 10ème édition du StuMPA !

Envie d’en lire plus sur StuMPA ?