Comment des paysans ont semé les graines d’un magazine cult

Modern Farmer magazine cover bisonChez nous, il y a entre autres Sillon Belge. Au niveau international, on connaît bien The Furrow, le magazine du constructeur de tracteurs John Deere. Comparer les deux titres à Modern Farmer serait toutefois par trop réducteur et simpliste. Ce dernier titre s’inspire en effet de l’attention accrue pour une alimentation et préparation saine et l’origine des ingrédients. Petit détail : il fut lancé en… 2013.

Aux Etats-Unis, Modern Farmer est un phénomène culte qui gagne encore en puissance. Cette année, le titre, fondé en avril 2013, fut l’un des quatre projets magazine couronnés dans la catégorie ‘General Excellence’ des National Magazine Awards, et ça n’est pas un hasard.

Le concept est en effet unique. Modern Farmer – avec la baseline appropriée de ‘Farm Food Life’ – s’adresse effectivement tant à ceux qui contribuent à produire la nourriture (fermiers, aspirants fermiers, chefs, cuisiniers…) qu’aux consommateurs. De la ferme à la table à manger…

Et ce, à coups de reportages, de doses d’inspiration, d’interviews, le tout dans une mise en page classique légèrement déjantée. Ou, comme le dit l’éditeur lui-même : « Modern Farmer comprend qu’une tomate n’est jamais uniquement une tomate. C’est aussi une prise de position politique et éminemment personnelle sur la manière dont nous entendons exister et le monde dans lequel nous souhaitons vivre. » Le magazine paraît tous les trimestres.

Comme il convient à des ‘fermiers modernes’, l’éditeur ne craint pas non plus les nouvelles technologies. Chaque numéro du magazine est disponible en digital, il y a un e-shop (axé principalement sur le merchandising), on peut suivre le titre sur Twitter, Facebook, Tumblr, Pinterest et Instagram, et il dispose d’un site Web qui tourne à plein régime. Avec en tête d’affiche… la fameuse ‘goatcam’. À elle seule, cette webcam qui suit les faits et gestes de… chèvres, enregistre la bagatelle de 60.000 pages vues à ce jour.

Goatcam

Une dernière anecdote pour terminer : le magazine est né par hasard. La première rédactrice en chef, Ann Marie Gardner, était en train d’imaginer un programme TV autour d’un rédacteur de magazine qui couvre un conflit entre fermiers, lorsqu’elle a décidé de créer un vrai magazine…

Besoin d’inspiration? Découvrez d’autres magazines :