Eric Schonbrodt :  » Nous voulons défendre le média. Et nous sommes ambitieux « 

Depuis le 1er novembre, la nouvelle régie Mag Advertising commercialise les titres magazines Ciné Télé Revue, Touring Magazine, Moustique et Primo. Par la même occasion, les deux partenaires qui se tiennent derrière cette nouvelle régie – les Editions de l’Avenir et Rossel – indiquent qu’ils croient plus que jamais en l’avenir des magazines. Eric Schonbrodt, administrateur délégué, explique.

 » Ce n’est pas parce que les magazines ont difficile en tant que média publicitaire qu’il ne faut plus investir en eux « , dit d’emblée Eric Schonbrodt, sans ambages.  » Au contraire, nous sommes très ambitieux. Nous voulons défendre le média et le faire entrer dans le monde numérique. Le média magazine y a plus que jamais sa place. Parce qu’il est tellement ciblé, mais aussi de par sa longue durée de lecture et la fidélité de ses lecteurs.  »

Eric Schonbrodt logos

Outre que Schonbrodt est administrateur délégué chez Mag Advertising, il est aussi administrateur délégué et CEO des Editions de l’Avenir, de l’Avenir Advertising et de l’Avenir Hebdo (Moustique et Télé Pocket). Il est donc chevronné dans le métier de l’édition et résume ce qu’il considère comme les principales forces des magazines sur le marché publicitaire.

 » Les annonces paraissent dans un environnement extrêmement qualitatif « , dit-il.  » On peut parler d’un effet de halo. Les publicités profitent elles aussi d’un contenu et d’un contexte rédactionnels des plus solides.  » Et d’ajouter :  » En fait, les annonces magazines se trouvent constamment en prime time. Elles bénéficient invariablement de toute l’attention du lecteur. Celui-ci est d’ailleurs demandeur du contenu. ‘On demand’, dirions-nous en termes télévisuels. En outre, les lecteurs peuvent être ciblés avec beaucoup de précision, grâce à l’offre fournie de titres spécifiques. Il en découle un engagement poussé envers les marques qui font de la publicité. Enfin, les lecteurs font également partie d’importants groupes comportementaux comme les matérialistes et les influenceurs.  »

En tant que défi principal pour Mag Advertising et, in extenso, pour le marché magazine tout entier, l’administrateur délégué de Mag Advertising identifie les investissements dans le numérique.   » D’une part, nous devons convaincre nos éditeurs de développer une plus grande audience sur leurs plateformes magazines . D’autre part, nous devons nous-mêmes installer sur le marché des outils visant à améliorer la commercialisation de cette audience « , dixit Schonbrodt. Il réfère aussi au partenaire Rossel, qui dans ce contexte dispose de l’expertise nécessaire. Ainsi, on devrait rapidement voir apparaître un outil de publicité programmatique.

Pour terminer, Eric Schonbrodt explique aussi pourquoi Mag Advertising a été créé, après la reprise d’IP Press :  » Les Editions de l’Avenir ont récemment mis la main sur une série de magazines, dont Moustique et Télé Pocket. Comme nous sommes surtout forts en matière de recrutement publicitaire régional, nous leur cherchions une régie nationale. Le fait de pouvoir reprendre IP Press présentait un avantage supplémentaire. Ils disposent en effet de pas mal d’expertise et de savoir-faire, ainsi que d’une solide équipe.  »

Pour la reprise, Les Editions de l’Avenir s’associent à Rossel.  » Eux aussi disposent de beaucoup d’expérience « , explique Schonbrodt.  » En magazines, celle-ci se situe surtout au niveau digital. En outre, ils disposent de bon nombre d’outils qui sont également utiles pour le marché magazine. Enfin, avec Soirmag ils ont un propre titre fort en magasin.  »

Les équipes de Mag Advertising sont logées chez Rossel depuis fin octobre.  Depuis le 1er novembre, la régie a aussi officiellement repris le portefeuille d’IP Press (même si Soirmag ne suivra qu’au 1er janvier 2018).

D’autres interviews: