Expérience publicitaire : 67 % négatif concernant la publicité mobile

La force de la publicité en print est une valeur sûre dans le paysage média. C’est ce qui ressort encore une fois d’une nouvelle étude aux Pays-Bas sondant l’appréciation de la publicité dans différents médias. La plupart des gens sont positifs (29 %) ou neutres (55 %) face à la publicité dans les journaux ou magazines. Seule une frange (14 %) est négative. Pour la grande majorité des autres médias, Internet et mobile en tête, le topo est radicalement différent !

Grafiek reclamebeleving

Face à la publicité en TV, les répondants positifs et négatifs se tiennent : 20 % vs. 21,7 %. Le commanditaire de l’étude, frank.news, dit à ce sujet :  » Ça va encore plus ou moins, mais cela peut aussi venir du fait qu’on est habitué aux écrans publicitaires en TV et qu’on les zappe, tout simplement.  » Il est exact que souvent, dans les études, la publicité TV s’avère plus irritante qu’ici. Cependant, 15,9 % seulement est positif au sujet de la publicité radio, à laquelle on est pourtant aussi habitué, tandis que près d’un quart est négatif. Cela peut aussi être dû à la qualité de l’offre, mais ça n’a pas été étudié, dixit frank.news.

En ces temps de ‘fake news’, de fraude publicitaire et de pièges à clics, les publicités on-line et mobile constituent un grand sujet d’irritation, relève l’étude. Il s’avère toutefois qu’une minorité de répondants ont installé un bloqueur de pub et que 15 % seulement envisage de le faire. 62 % a entendu parler de bloqueurs de pub, 22 % s’en sert et 59 % n’en a pas.

Les motifs pour l’installation d’un bloqueur de pub ?  En première position, il y a l’irritation suscitée par la publicité intrusive (59 %), un constat qui fait écho à ceux d’autres études. Parmi les répondants, 17 % ne veulent pas que les annonceurs les suivent à la trace. Près d’un tiers des répondants bataves ont le sentiment que leur vie privée est constamment compromise.

Source : Frank.news

Sur le même sujet: