LA COLONNE DE BRUNO : La créativité tactile des magazines

Commençons par enfoncer une porte ouverte : pour ce qui est de la créaativité média dans les magazines, tout dépend en fait de l’utilisateur du média. Les périodiques sont ouverts à une utilisation multidimensionnelle de tout ce qui les compose. Cela démarre avec une créativité pour les contenus, sous forme de partenariat ponctuel ou sur le long terme, via une rubrique ou une colonne, et dans les applications du  » native  » entre autres, dont nous avons déjà  parlé. Il existe toutefois aussi une créativité dans les formats de base, et l’on peut regretter que les gatefolds, pages consécutives et encarts soient si peu utilisés au global, vu leur efficacité prouvée. Enfin, il y a aussi une créativité typiquement  » out of the box « , qui n’aura de limite que votre imagination  » ou celle de l »agence qui s’occupe de la marque. Magazinemedia.be regorge d’exemples. Bien entendu, tout est possible, mais il faut se parler !

Les restrictions légales sont plutôt rares et le fait des messages. En revanche, l’insertion d’un objet connaît certaines limites, mais les échantillons et gifts en tous genres sont bienvenus, aussi pour le lecteur-consommateur qui aura la possibilité de tester et toucher le produit, ce que les nouveaux médias ne permettent pas ! N’oublions évidemment pas la possibilité de joindre des éléments aux courriers adressés (les abonnements) ou d’offrir un cadeau via les librairies et la distribution. Tout cela se prépare sérieusement, bien sûr, mais le résultat attendu promet du buzz !

Restent aussi les expériences sensorielles, dont le marketing olfactif et ce que les presses modernes autorisent dans le genre. Ou encore l’utilisation de votre page ou double page pour que le consommateur puisse se voir offrir quelque chose de pratique : un montage papier utile ou fun, un écran solaire pour recharger votre smartphone “ mais oui ! “ et une pub  radio à  l’ouverture de l’annonce. Le renvoi vers le Web permet une foule d’actions, de même que le coupon traditionnel pouvant se scanner et pas uniquement pour une promo.

Tout cela sans parler de la création en tant que telle ! Nous sommes ici dans la créativité médiatique, où les techniques évoluent encore et les synergies avec le digital et le point de vente ouvrent de nouvelles portes. Le point de départ restant, selon les feelings, ce média que l’on peut toucher et qui nous touche en retour.

Bruno Liesse, Managing Director.

 

Envie de lire la colonne précédente de Bruno Liesse ? Cliquez ICI.