La Colonne de Sam De Win

La saison des Awards est ouverte

Traditionnellement, juin est le mois des ‘awards’, et cette année n’est pas une exception. Des Creative Belgium Awards au Lions de Cannes… Nous sommes curieux de découvrir quelles seront les créations de haut vol qui s’offriront le plus de chapeaux et de lions. Sam De Win, Directeur créatif chez Make Lemonade, désigne d’ores et déjà ses campagnes print favorites.

La saison des festivals a repris ses droits. Creative Belgium décerne ses prix dans la ville balnéaire mondaine de Knokke et ensuite la grand-messe de la publicité prend le relais : les Lions de Cannes. J’ai à chaque fois hâte d’en être.  Non seulement parce qu’on y récompense les meilleures créations, mais surtout parce qu’à chaque fois cela me fait redécouvrir l’amour de mon métier.  A Knokke, on nous soumet un échantillon du savoir-faire belge et à Cannes, celui du monde entier.

Il y a suffisamment de candidats de valeur, mais quelles sont les campagnes print qui brillent par leur excellence ? Aujourd’hui, cela fait longtemps qu’il ne s’agit plus d’une belle image et d’un headline finement tourné, ou d’un jeu de mots malin auquel il faut réfléchir à deux fois. Non, de nos jours le print va plus loin. Les ordinateurs dessinent des portraits qui deviennent des annonces que l’on peut ensuite shazamer.  

De Tijd – Nieuwe Tijden (NL) from FamousGrey on Vimeo.

Ou alors, les photos pour l’annonce sont développées avec de l’eau tirée d’une rivière polluée.

Cette dernière sera assurément récompensée à Knokke. Elle cadre dans une belle série d’annonces qui l’an dernier déjà s’était adjugé un tas de prix à Cannes.

Mais alors, le glas a-t-il sonné pour les annonces ‘old-school’ ? Je ne le pense pas. Cette année encore, on a vu émerger une belle série de preuves en ce sens. Les annonces de Burger King, par exemple, brillent par leur simplicité. Afin de démontrer que leurs burgers sont tous ‘flame-grilled’, ils se sont servis de photos de vrais incendies dans leurs filiales. C’est osé, ça c’est sûr. Et excellent, ça c’est sûr. Est-ce que ça gagnera à Cannes ?  Ça c’est sûr !

Burger Kind ad

Autre bel exemple : la campagne de Getty Images. Pour démontrer que les possibilités avec leurs images sont illimitées, ils ont composé des photos à partir d’une dizaine d’autres clichés. Coup sur coup des annonces en béton.

Getty Images Frau Merkel ad

Et puis, il y a encore Marcia Zuckerberg, bien sûr.

Forbes ad Marcia Zuckerberg

Ce ne sont là que quelques-uns des favoris de cette année. Ce qu’il y a de chouette, ou de moins chouette, à Cannes, c’est que sur place, on découvre en effet des annonces qu’on n’a encore jamais vues ailleurs. De ces trucs dont on se dit : merde alors, ça j’aurais pu imaginer aussi. Ou voulu imaginer, bien sûr. Soit, la saison des festivals s’annonce encore très agréable.

Rendez-vous à Knokke. Ou à Cannes.

Sam

P.-S. : Pour ceux qui n’en ont jamais assez de découvrir des annonces print valant le détour : http://www.bestadsontv.com/best/print

 

Envie de lire d’autres colonnes ?