L’appréciation pour les magazines reste élevée en Belgique

Les gens aiment les magazines, voilà ce que conclut l’organisation sectorielle Custo sur base de sa propre étude lecteurs, menée de 2010 à 2018. Sur une échelle de 1 à 10, les magazines obtiennent un score de près de 8 en matière de ‘likeability’, score qui durant toutes ces années fort tumultueuses pour le média s’est toujours avéré particulièrement stable.

Le chiffre positif provient d’un benchmark récent du Custometer. Celui-ci englobe 46 études lecteurs B2C, réalisées entre 2010 et 2018. Le benchmark retrace aussi l’évolution des dernières années.

Le score de likeability de 7,8 est constitué de scores attribués à la couverture, la qualité des articles, la mise en page, etc. Deux éléments, à savoir la qualité des images et la lisibilité des magazines, obtiennent de la part des lecteurs un score d’appréciation au-dessus de la moyenne (score supérieur à 8). Quelque 9 répondants sur 10 estiment en outre que l’information véhiculée est intéressante ou utile, mais qu’en font-ils par après ?

Les magazines activent les lecteurs

73 % part à la recherche de plus de contenu, ce qui indique à quel point les magazines peuvent être fonctionnels dans une customer journey. 63 % des répondants indiquent spécifiquement qu’ils visitent le site de la marque après avoir lu le magazine.

64 % recommande la marque ou les produits. Après avoir lu un magazine, 58 % partage son avis. Ce qui est sans doute encore plus important pour les marques, c’est que 68 % des répondants indiquent qu’après avoir lu un magazine, ils veulent procéder à un achat, 71 % se servant d’un coupon ou d’une promotion.

Ce qui, historiquement, fait la force des magazines – l’inspiration et le partage de nouvelles idées –, ressort aussi clairement du Custometer. L’organisation prévient cependant qu’il y a de légères baisses dans le nombre de répondants qui tirent de nouvelles idées de magazines (de 78 à 73 %) et s’essaient à de nouvelles choses (de 71 à 66 %). Quant à savoir pourquoi, cela n’a hélas pas fait l’objet de l’enquête.

Lire et encore lire

Le comportement de lecture qui ressort du Custometer est également stable. Le pourcentage le plus important de lecteurs (22 %) lit un magazine pendant 20 à 30 minutes, la moyenne se situant à 29 minutes et affichant une même stabilité. Plus de la moitié (55 %) regarde aussi toutes les pages. Les gens conservent leurs magazines moins souvent qu’avant (de 31 à 26 %), mais près de la moitié les passent volontiers à autrui.

Tout bien considéré, ce benchmark confirme toutefois surtout que les grands atouts des magazines restent intacts. Le contenu parvient à retenir les gens pendant longtemps et les incite à entreprendre des actions concrètes qui permettent aux marques de tabler sur des connotations positives : au moins 70 % des répondants déclarent retrouver dans les magazines les caractéristiques meneur, ouvert, humain, innovatif, impliqué ou fiable.

Source : Custometer, Custo (ACC)

Sur le même sujet :