Les 5 sens : comment les magazines peuvent vous titiller les oreilles

Le média magazine peut exciter chacun de nos cinq sens : la vue et le toucher, bien sûr, mais aussi l’ouïe et l’odorat, voire même le goût… Dans ce premier volet, nous nous focalisons sur le son. Tendez-la, cette oreille !

Une annonce a pour but de stimuler le consommateur et elle le fait en interpellant un ou plusieurs sens. La vue et le toucher, avec le média magazine ça va de soi, mais quid de l’ouïe ? Nous avons réuni 8 exemples frappants. Il y a d’ailleurs fort à parier que bientôt bon nombre d’autres cases viendront s’ajouter à la liste. La technologie se développe en effet à la vitesse grand V, ce qui rend ces possibilités bien plus accessibles aux marques et aux médias.

W

L’an dernier, W magazine a promu son numéro de septembre avec un ‘making of’ exclusif. Or, cette vidéo n’était pas construite autour d’images révélatrices, mais bien autour des sons ayant mené à la création du numéro : des bruits de pas de Rihanna, en passant par la dactylographie des textes, à l’impression du magazine. Le tout comprimé en un ‘soundcloud’ impressionnant. Ou quand le bruit devient teaser…

Ecoutez la vidéo

The California Sunday Magazine

La rédaction de The California Sunday Magazine a voulu dédier un numéro au son, tout en estimant qu’il fallait aussi faire quelque chose avec des sons. Cela a donné quelque 100 ‘soundbites’ (ou petits mots),  dispersés çà et là dans le magazine. Les lecteurs pouvant y distinguer un chiffre, s’ils cliquaient sur ce chiffre en ligne, ils entendaient jouer le fragment audio en question.

Ecoutez les soundbites

California Sunday Magazine - soundbites

Beck’s

Pour découvrir un bel exemple d’une publicité sonore, jetons un œil juste derrière le coin, chez nos amis de l’affichage. En Nouvelle-Zélande, Beck’s Beer a en effet fait de la musique avec une affiche. Celle-ci offrait une série de ‘boutons’. Quiconque poussait dessus, entendait jouer un des grands classiques de la musique du pays. Et ce n’est pas tout, car l’affiche contenait aussi un set de mixage. En se servant des platines, on pouvait mixer les chansons à cœur joie. Il n’est donc pas étonnant qu’en un rien de temps, les endroits où figurait l’affiche se sont mués en de véritables pôles d’attraction.

Novalia

Cette même technique a aussi déjà été appliquée dans des magazines. Ainsi, Novalia, un fabricant de batteries, a imaginé une annonce sur laquelle on pouvait frapper. Une technologie spéciale à l’encre conductrice a permis de transformer la surface en un haut-parleur pouvant émettre sept sons différents.

Billboard

Créer un magazine de musique doit parfois être franchement frustrant. On ne peut en effet pas faire entendre ce qui fait l’objet d’un article. Nous avons juste ce qu’il faut pour y remédier, s’est-on dit chez Billboard au Brésil. Quiconque téléchargeait la bonne appli, pouvait poser son smartphone sur la couverture du magazine et se jouer les chansons dont traitaient les journalistes.

Regardez la vidéo

Reporters sans frontières

C’est du belge. Des annonces de Reporters sans frontières ont montré le visage d’un fameux dictateur, avec la forme d’un smartphone sur la bouche. Si vous scanniez le code QR, vous entendiez une voix ; pas celle de l’autocrate en question, mais celle d’un journaliste du pays opprimé qui expliquait ce qu’il s’y passait et comment la liberté de la presse y était bafouée.

Skol Sensation

Le festival brésilien de la dance music Skol Sensation, comparable à notre Tomorrowland, a voulu donner un avant-goût à tous ses fans et s’est associé à Playboy. Résultat ? Une installation musicale intégrée attachée au magazine. Avec les écouteurs livrés en prime, on pouvait se régaler de quelques plages de dance.

Découvrez le case:

Coca-Cola

Il est clair qu’au Brésil, on sait fichtrement bien comment associer musique et magazines. Notre dernier exemple nous vient aussi de là. Il concerne Coca-Cola, et plus spécifiquement la chaîne de radio Coca-Cola FM. À l’occasion de son premier anniversaire, celle-ci a régalé ses auditeurs d’un haut-parleur iPhone obtenu en enroulant un exemplaire de Capricho Magazine. Impressionnant !

 

Découvrez d’autres formules créatives de magazine media :