Les Lions de Cannes, de nos correspondants sur place

Nos correspondants : Aaron Denolf, lauréat du StuMPA d’Or 2018, et Maïté Cauchies (Argent). Découvrez ici leurs créations gagnantes.

Ceci est le compte rendu de 2 jeunes étudiants qui, grâce à Febelmag, ont été envoyés à Cannes pour s’y immerger dans le monde des créatifs. Bien sûr, ils ont visité le concours print et la plage (Google, Facebook, etc.). Outre les grands héros publicitaires du moment, ils y ont aussi découvert les créations de quelques collègues étudiants belges dans les shortlists.

« Enfin ! Après des mois de patience, nous avons pu monter dans l’avion avec pour destination : la Mecque de chaque publicitaire, le festival des Lions de Cannes. Nos valises avaient uniquement été remplies de vêtements d’été – car Cannes, c’est chaud ! – et il nous fallait suffisamment de place pour toutes les connaissances que nous allions y acquérir ! À notre arrivée, nous avons immédiatement décidé de partir explorer le centre, où nous sommes allés de surprise en surprise. Ça nous a immédiatement sauté aux yeux : Cannes était prêt et nous aussi !

« A la HELha, on nous a souvent parlé des Lions de Cannes. Je connaissais donc la réputation et la renommée de ce festival… Pourtant, je n’imaginais pas à quel point j’allais être surprise ! »

Tout comme les lauréats de l’an dernier, nous sommes aussi d’abord allés visiter le concours print, question de nous comparer aux grands. Et ‘grands’ ils étaient : nous ne savions pas où donner des yeux. Parmi nos favoris, il y avait : la KFC Hot and Spicy campaign, Highlight the Remarkable de Stabilo, la Pee Ad d’ IKEA, #Bloodnormal, …

La Pee Ad d’ IKEA était un bel exemple d’une annonce print à la StuMPA. L’amorce est fantastique : une annonce avec un bon de réduction pour un lit d’enfant de chez IKEA. Si vous faites pipi sur l’annonce (je vous le jure !) et que vous êtes enceinte, le code de réduction apparaîtra. Du coup, vous ne découvrez pas seulement que vous attendez un bébé, mais aussi que vous pouvez vous attendre à une fameuse réduction sur votre meuble IKEA. Intelligent.

Autre surprise sympa : la campagne #Speedtalk créée par des élèves de la LUCA School of Arts en collaboration avec Happiness. Elle a été shortlistée pas moins de 3 fois !

Notre séjour s’est rapidement transformé en une bombe d’inspiration, ce qui a fait que nous ignorions comment nous allions retenir et assimiler tout ça. À ça aussi, le festival a toutefois la solution : partout où l’on va, on est en effet submergé de goodies. Carnets de notes, sachets, T-shirts, powerbanks, … On pouvait même s’offrir un Google Assistant. Tout cela se passait principalement à la plage, où bon nombre d’entreprises avaient fait tout leur possible pour transformer leur bout de terrain en un havre délicieux pour ceux désireux de faire une pause conférence. Ici, on avait prévu des mini-conférences, des surboums, des transats (non sans importance) et, last but not least, de la nourriture et des boissons. Nous étions servis au doigt et à l’œil.

Les prints, les fêtes, les goodies, les plages, … tout ça, c’était très chouette, mais les conférences et les remises de prix les surpassaient encore de loin. Là, on se retrouvait dans le feu de l’action. Ma première réflexion, après le premier gala, fut : «C’est pour ça que je fais de la pub. C’est pour créer des choses de la même qualité que ce que je viens de voir», raconte Maïté.

Chaque jour, des dizaines de salles ouvraient leurs portes pour y laisser la parole à d’innombrables talents dans leur métier ; de David Droga, le fameux patron de Droga5, à David Schwimmer, qui joue Ross dans Friends. « Pour chaque secteur créatif, plusieurs grands noms avaient été prévus afin de nous inspirer à coup de tuyaux et de récits », dit Aaron. « Nos favoris étaient ‘The Rise of Hackvertising’, ‘Unfaking It, How IKEA Keeps It Real’,  ‘How to Be Human’, ‘David Schwimmer the Rainbow’, ‘Hieroglyphics: Pre-Historic Meets Post-Modern’, … » Sans oublier Naomi Campbell. Maité : « Sa confé­rence traitait d’un sujet qui me passionne, le monde de la mode. Depuis cette conférence, j’admire encore plus cette femme, forte et belle, avec des valeurs humaines si rares. »

Ce fut un privilège de pouvoir absorber les enseignements de ces maîtres dans leur domaine et ça nous a préparé à bloc pour nous y mettre nous-mêmes ! « Après cette semaine riche en émotions, en souvenirs, en sur­prises, je n’ai qu’une chose à dire: je veux et je vais y retourner !”, dit Maïté. « J’ai aimé pouvoir dis­cuter avec des créatifs du monde entier. J’ai pu aussi apprendre à mieux connaitre le monde de la publicité dans lequel je vais évoluer, de plus en plus, au cours des prochaines années… »

Merci aux organisateurs du concours StuMPA et à Febelmag pour cette fantastique expérience ! Ce fut un voyage intense et enrichissant. Merci !

Aaron Denolf
Maité Cauchies
StuMPA 2018