National Geographic, la qualité bordée de jaune

National Geographic multimedia

Partout dans le monde, Magazine Media recherche sans relâche des magazines qui inspirent. National Geographic est une de ces marques iconiques qui sont tellement plus qu’un magazine. Le titre existe déjà depuis le 19e siècle (!). Comment s’adapte-t-il et parvient-il à rester pertinent pour son public cible ?

C’est en octobre 1888 (si, si, vous avez bien lu) qu’est parue la première édition de National Geographic en tant que publication officielle de la National Geographic Society américaine. Plus de 125 années se sont entre-temps écoulées, mais le magazine qui se spécialise dans la nature et les voyages a invariablement réussi à s’adapter aux temps qui changent.

Au début du 20e siècle, ce fut ainsi un des premiers magazines à imprimer des photos en couleurs. Les photos ont d’ailleurs contribué à construire l’image du titre ; souvenez-vous par exemple du cliché de la jeune fille afghane aux yeux verts qui figurait en couverture en 1985.

Ces vingt dernières années, les choses ont beaucoup bougé pour National Geographic. D’une part, il y a eu le lancement de la chaîne de télévision du même nom. D’autre part, pas moins de 40 éditions locales ont vu le jour, dont une en français et une autre en néerlandais. À chaque fois, le cadre jaune autour de l’image en couverture sert de balise de repère.

Au niveau digital aussi, la marque s’est servie de la photographie pour faire la différence, notamment en misant pleinement sur le contenu généré par l’utilisateur. Cette communauté compte quelque 650.000 membres issus de 195 pays ; des chiffres qui font rêver. Ils soumettent leurs propres photos et ont ainsi la possibilité d’être repris dans le magazine.

À côté de cela, National Geographic travaille dur à la distribution de son contenu vidéo, entre autres avec le lancement de l’appli ‘Nat Geo Play’, qui peut soutenir la comparaison avec Netflix. L’appli doit se développer en une plateforme centrale dotée d’un volet e-commerce important.

Dans une interview, Yulia Boyle, Senior Vice President of International Media chez National Geographic Society, en dit plus sur les défis auxquels la marque fait face.

Découvrez l’interview complète