Uncovered : La Passion de Mohamed Ali

Les couvertures magazine mémorables sont de tous les temps. Elles sont aussi souvent le fruit d’un tournant culturel ou sociétal, préservé dans une seule image. Comme la couverture du numéro d’avril d’Esquire en 1968, mettant en vedette Mohamed Ali : une déclaration politique inédite.

Lisez aussi : La couverture magazine : ” Un moment culturel dont on a distillé l’essentiel “

En 1967 , le champion du monde de boxe des poids lourds, Cassius Clay, se convertit à l’islam et change son nom en Muhammad Ali (en français : Moham(m)ed Ali). Conscrit, il refuse de s’engager dans l’armée en tant qu’objecteur de conscience en raison de sa nouvelle foi, ce qui lui vaut d’être condamné à cinq ans de prison par un tribunal fédéral. Les commissions de boxe lui retirent son titre et refusent à Ali le droit de disputer d’autres combats.

Ces événements ont poussé le créateur de couvertures George Lois à dépeindre Ali tel un moderne Saint Sébastien de Francesco Botticini en couverture du magazine Esquire en avril ’68. Comme dans le tableau, le corps du boxeur est transpercé de six flèches, car tout comme Saint Sébastien Ali est un martyre persécuté pour ses convictions religieuses, argumente Lois.

Sans surprise, Mohamed Ali n’était pas vraiment enthousiaste, au début, de poser comme un saint chrétien. Ensuite, il s’est avéré que coller les flèches, fabriquées spécialement pour la séance photo, sur le corps d’Ali n’avait rien d’une sinécure. Il n’y avait pas encore de Photoshop à l’époque, donc tout devait être fabriqué et mis en scène à la main. L’idée était simple, mais son exécution s’est révélée plutôt complexe, forçant Ali a ne pas bouger d’un muscle pendant une demi-heure. Fort heureusement, celui-ci n’avait pas la grosse tête.

George Lois pasting arrows on Muhammed Ali's body

Quand est paru le numéro d’Esquire avec Mohamed Ali, les réactions, dans l’ensemble, ont été négatives, sauf de la part des jeunes conscrits, qui se sont sentis encouragés par la prise de position d’Ali.

Source : Uncovered

Sur le même sujet :