Vogue, le N° 1 des magazines de mode

Vogue September IssueVogue est souvent associé à Anna Wintour, et ce à juste titre. Cela fait maintenant 28 ans que la rédactrice en chef est à la barre de l’édition américaine et elle en a fait le magazine de mode le plus important du monde. Il était donc grand temps de faire plus amplement sa connaissance.

Peu de magazines ont eu le privilège de se voir consacrer un film hollywoodien à grand budget. Vogue y est parvenu et cela grâce à Anna Wintour. Le personnal principal de The Devil Wears Prada est entièrement inspiré de la rédactrice en chef emblématique de l’édition américaine.

Cela démontre que Vogue est bien plus qu’un magazine. Vogue fut fondé aux Etats-Unis en 1892 (!) et s’est lancé à la conquête de l’Europe avec Condé Nast. Dès le départ, la mode a été le pilier central du titre. Dans les années ’60 et ’70, sous la houlette des prédécesseurs de Wintour, Diana Vreeland et Grace Mirabella, Vogue a acquis sa touche spécifique en s’orientant davantage sur la mode contemporaine et en traitant la sexualité avec ouverture d’esprit.

Son statut de star, le magazine le doit cependant à Anna Wintour. Celle-ci a repris le poste de rédactrice en chef en ’88 (il y a donc plus d’un quart de siècle !). Sous son impulsion, Vogue  est devenu le numéro 1 mondial des magazines de mode. Le titre ne couvre pas seulement les tendances de mode, il les crée aussi.

Du coup, les revenus publicitaires de Vogue augmentent toujours. D’année en année, le fameux ‘September issue’ (le numéro le plus important de l’année) compte plus de pages, pesant aujourd’hui un certain poids. Les annonces sont fort prisées par les lecteurs, à tel point que l’appréciation d’annonces magazine est désormais connue sous le nom d’‘effet Vogue’.

Vogue compte actuellement 18 éditions du magazine de base. A ces éditions, viennent s’ajouter les extensions de marque comme Vogue Living et Teen Vogue. Vogue existe en français depuis le début des années ’20.

L’élargissement de la marque provient en outre de bon nombre d’activités numériques. Coup sur coup, Vogue a été parmi les premiers à adopter de nouvelles technologies. Le titre a ainsi lancé une appli iPhone adaptant le contenu du magazine à un plus petit écran. Les sites aussi sont aujourd’hui ” mobile first “. Au niveau organisationnel, la marque s’efforce de mettre en place dans toujours plus de pays une rédaction travaillant pour toutes les plates-formes de l’enseigne (ce qui en presse quotidienne est monnaie courante, mais est exceptionnel dans le monde des magazines).

Pour boucler la boucle, on compte également d’innombrables extensions de ligne. La plus belle réalisation en la matière est sans doute la formation en stylisme que la marque a lancée à Londres et qui délivre le ” Vogue Fashion Foundation Diploma “. Citons aussi le café “Vogue” qui a été inauguré en 2003 à Moscou.