Surfez sur

WeMedia

Art Director’s Words : Els Van Hauwaert

Les Art Directors constituent un chaînon indispensable – mais souvent sous-estimé –  dans la création d’un magazine. Chez Magazinemedia.be, nous avons estimé qu’il était temps de rendre à César ce qui est à César. Cette semaine, la parole est donc à Els Van Hauwaert, Senior Art Director chez Libelle et Femmes d’Aujourd’hui.

elsQuel est votre magazine favori ?

Il y a tellement de titres chouettes et sympas, destinés à chaque fois à un public propre, que j’ai beaucoup de mal à choisir. Je suis par exemple fan de The Simple Things. Nombreux sont ceux qui souhaitent ‘décélérer’ et ce magazine anglais – qui existe en print et sur iPad – les accompagne dans cette voie.  Tant la photographie que les articles sont particulièrement inspirants. Dans un registre totalement différent, il y a Nido, pour les parents avec enfants. Le titre a un look ‘n’ feel dépouillé et un contenu de qualité. Je n’ai pas d’enfants, mais je me sens attirée par le magazine. Enfin, il y a Uppercase, qui est sympa pour les graphistes. C’est contemporain, avec une impression de vintage, nostalgique.  Dommage qu’Uppercase soit difficile à obtenir en Belgique…

Quelle page, rubrique ou couverture magazine est la plus belle jamais réalisée ? 

Je crois en la bonne combinaison de contenu, copywriting, images, typographie et palette de couleurs visualisant la vision stratégique : quand cela se produit dans un magazine, on obtient ce qu’il y a de plus beau !

Pour des couvertures internationales sympas, je me tourne souvent vers Coverjunkie. Je trouve ce site Web très inspirant et cela réside souvent dans des choses toutes simples, comme de petits traits placés en couverture à un endroit précis.

Quel est votre formule de mise en page secrète ?

Des lignes invisibles. Davantage encore que les choses que l’on voit. Les lignes sous-jacentes dans la structure d’une mise en page engendrent un concept, qu’il s’agit de pousser plus loin. Combinez cela avec des proportions récurrentes et vous dotez votre magazine d’une identité.

Quel est, à vos yeux, le rapport idéal entre le texte et l’image dans une double page ?

Cela dépend beaucoup de ce que vous voulez exprimer avec une double page. Quand vous avez mené une discussion en rue, il peut être sympa de rassembler beaucoup de gens sur les deux pages. Ce qui importe, c’est que le contenu soit renforcé et que ce soit assorti au rythme.

Les espaces blancs : ‘jamais assez’ ou ‘il y a des limites’ ?

Nous ne sommes plus forcés de chercher la confrontation avec le journaliste, qui jadis parvenait invariablement à caler un excès de texte dans une double page. Nous vivons dans une culture de l’image : l’image et la typographie n’ont cessé de gagner en importance.

A mes yeux, beaucoup dépend du message que l’on souhaite véhiculer avec son magazine. Pour quel type de périodique est-ce ? N’oubliez toutefois pas que pour beaucoup de gens les espaces blancs sont toujours synonymes de ‘il n’y a rien’. Pesez donc bien les pour et les contre.

Quel est votre regard sur les annonces print ?

Elles sont assurément d’une grande valeur pour les magazines. Le titre et l’annonce ont besoin l’un de l’autre et peuvent se renforcer. C’est dès lors un plus si les ADN des deux correspondent.

Les annonces print ne sont d’ailleurs pas la seule possibilité commerciale dans les magazines : d’autres collaborations aussi sont envisageables, tant que cela reste transparent et crédible.

Els Van Hauwaert, Senior Art Director Femmes d’Aujourd’hui/Libelle

Looking for more items about Art Director’s Words ?

Lena Brnic, Art Director Ciné-Télé-Revue

Koen Roskams, Art Director Plus Magazine