Surfez sur

WeMedia

Euh… agile advertising ?

Par les temps qui courent, nous sommes submergés de nouveaux mots de jargon, souvent liés à la technologie. Cependant, que signifient-ils au juste ? Et que pouvez-vous en faire ? Magazine Media est heureux de vous servir de guide en donnant la parole à des experts en la matière. Comme Clo Willaerts, experte en communication et business digitaux et auteur, entre autres, du manuel ‘Digital Marketing like a PRO’, qui nous explique le agile advertising.

D’autres mots de jargon expliqués :
Visual search, Voice firstBlockchainIntelligence ArtificielleFirst, second & third party dataBrand purpose

Pouvez-vous brièvement décrire l’agile advertising ?

La publicité agile tire beaucoup de ses idées du mouvement Lean Startup, qui a démarré en 2005 avec l’ouvrage révolutionnaire ‘The Four Steps to the Epiphany’ de Steve Blank, un entrepreneur de Silicon Valley.  Les fondateurs de ‘lean startups’ ne commencent pas avec un business plan tout fait. Ils commencent par la recherche d’un modèle d’affaires. Les lean startups démarrent sur les chapeaux de roues, effectuant des tours rapides constitués d’expériences et de feedback. Ce n’est que lorsque ces expériences révèlent un modèle qui fonctionne que les ‘lean’ entrepreneurs s’appliquent à le mettre à exécution. Au fil des ans, le ‘lean’ s’est vu appliqué à tout, de voitures à des startups de logiciels – avec le processus de production de Toyota comme exemple phare.

L’agile advertising applique la philosophie ‘lean’ parce qu’elle ne considère plus le processus de création et de distribution comme une procédure linéaire, mais comme un processus d’apprentissage continu, avec une grande latitude pour procéder par essais et erreurs. C’est un flux de travail optimisé pour s’adapter au changement, sans jamais resuivre le même plan. Le flux est une boucle infinie : construire – mesurer – apprendre.  La grande différence avec le lean pur-sang, c’est la vitesse à laquelle on réalise les tests.

Pourquoi l’agile marketing reste-t-il une tendance en 2018 ?

Tout se résume à cette vitesse. En 2018, pouvoir agir prestement n’est pas seulement un avantage compétitif, c’est à la fois une condition sine qua non : plus on apprend vite, plus vite les gens s’intéresseront à votre banner (et non à celui de votre concurrent). L’agile advertising diminue ainsi les risques et augmente l’output de campagnes de banners en ligne en testant les idées le plus tôt possible.

Quel lien avec le média magazine discernez-vous ?

L’agile advertising peut être mis  à profit dans le cadre de campagnes de banners en ligne, aussi dans le média magazine. Il ressort en outre des leçons qu’apprennent les marketeurs que l’expérience avec le print est un plus :

  • Le statique obtient de meilleurs scores de performance que le dynamique. Pensez ‘print’ et non ‘TV’.
  • Montrez le logo. Toujours.
  • Montrez le produit (si d’application).
  • Veillez à ce que le message soit direct, clair et le plus simple possible.

Peut-être donc que les éditeurs magazine pourront facilement franchir le pas. Il est aussi probable que les régies magazine soient bien placées pour prodiguer des conseils…

Clo Willaerts

Envie de lire plus ?

Print Friendly, PDF & Email