Surfez sur

WeMedia

La colonne de Davy : Gazelles au repos

IMG_5564Le dimanche midi, Davy Caluwaerts est un invité de choix chez ses parents. Indubitablement parce que ceux-ci sont heureux de voir leur fils faire un saut chez eux, mais aussi parce qu’à chaque fois il leur apporte une nouvelle fournée de magazines. Cela fait comprendre au Managing Director de ZenithOptimedia Belgium que les revues sont synonymes de moments de calme tout amenant leurs lecteurs à leur consacrer une attention absolue, ce qui est rare en ces temps digitaux.

 » Tu nous as apporté des livres ?  » C’est l’avidité dans le regard qui rend la chose si émouvante. Et à chaque fois, je souris, je feins pour faire monter le suspense et je les brandis triomphalement. Chez les Caluwaerts, pour ce qui est des magazines, je suis fournisseur de la Cour. Chaque dimanche, quand je passe chez ma maman et mon papa, je leur offre de bon cœur tous les magazines que je reçois en semaine. Après les avoir parcourus moi-même, bien sûr, car il est clair que je tiens de mes parents.

Les livres ont leur moment à eux. Le dimanche après-midi. Le reste de la semaine est dédié à la relecture. Les livres ont un ordre établi. D’abord les hebdomadaires, puis les mensuels. Les livres, ça va aussi de pair avec du café (lait et sucre), de la tarte aux pommes et des jambes croisées en pantalon de training. Je me demande parfois si je suis de la dernière génération à être titillée par cette nostalgie. Je sens réellement mes pupilles se dilater lorsque je pénètre dans l’International Magazine Store. Avec une décontraction feinte, mais séduit au point de ne pas pouvoir le cacher par les couleurs, les formats et les couvertures brillantes. Pour fouiller dans les lettres comme un enfant dans un magasin de bonbons.

Mars est un mois faste pour les magazines : toutes les éditions spéciales mode sont sorties et me font des appels du pied en différentes langues. Pas besoin toutefois d’être en mars pour acheter des titres supplémentaires. Parfois ils restent là une semaine, sans être lus. Se contentant de décorer la table de salon, mais surtout guettant le moment de lecture idéal. Ce qui importe, c’est que je sois le premier à tourner la première page d’un nouveau magazine. Et que la couverture glacée ne porte pas de marques de doigts graisseux (donc pas de chips !). C’est quelque chose de spécial, ce papier. Et surtout : ça a son moment à soi. Je suis sûr que je ne suis pas le seul  à le ressentir.

La digitalisation a fait de nous des gazelles littéraires. Rapides et vifs, nous bondissons à travers une jungle d’informations innombrables, principalement abrégées. Nous opérons avec célérité et efficacité. Seulement, je constate que ma capacité de concentration est moins longue que le temps de cuisson d’un œuf à la coque. Un article de quelques pages constitue un défi sportif. Et ça n’est même pas un livre. Voilà pourquoi j’aime décélérer quand je me plonge dans un magazine. Le son du papier qui bruisse, mais surtout le silence dans lequel mes yeux errent entre les lettres. Durant au moins une heure. C’est un entraînement parfait pour mon cerveau. Repos. Les gazelles dans ma tête se couchent dans les hautes herbes, leur museau tourné au soleil.

Je crois énormément en un tel entraînement de l’attention. Donc oui, j’ai foi en un avenir pour le texte sur papier. Il va de soi que je pense que le paysage média devra rationaliser, et qu’il le fera. Cependant, au cœur de cette rationalisation l’on trouvera une revalorisation du métier de rédacteur. Le secret des piliers est une formule magazine durable, une bonne plume et un œil ouvert sur la pertinence sociétale. Audience devient qualité.

Il n’y a qu’à regarder la croissance exponentielle et la professionnalisation du natif. Les contenus bien ficelés ont à nouveau un marché et un prix, en ligne comme sur papier. Un prix que moi, en tout cas, je suis prêt à payer. Déjà rien que pour vivre ce moment où les gazelles broutent, inspirées, scrutent l’horizon et, concentrées, tournent la page.

Davy Caluwaerts 

Davy Caluwaerts, Managing Director ZenithOptimedia Belgium

@mediagast

Print Friendly, PDF & Email