Surfez sur

WeMedia

Il est temps de faire du print

L’addiction par excellence de notre époque est notre smartphone : nous nous identifions complètement à lui, entamons la journée avec lui et le vérifions ensuite environ toutes les 12 minutes. 41 % des Britanniques estiment que cette dépendance technologique est comparable à celles à l’alcool ou à la drogue. Des études ont révélé l’effet nocif sur les enfants. Ceux-ci sont sujets à davantage d’angoisse et de dépression et à une faible estime de soi. Ce n’est pas un hasard si les bonzes de Silicon Valley envoient leurs enfants dans des écoles sans nouvelles technologies.

Il n’est donc pas vraiment étonnant que 67 % des 18 à 34 ans avouent avoir besoin, de temps à autre, d’une ‘pause technologique’ (71 % du groupe des 18-24). L’an dernier, l’association britannique des magazines s’en était déjà inspirée pour lancer la magnifique campagne ‘Press Pause’ (redécouvrez-la ici).

Récemment, un éditeur sud-africain a lancé la campagne ‘Make Time for Print’, qui (jusqu’à présent) compte deux vidéos nostalgiques évoquant habilement l’envie de vivre un moment dénué de technologie. La vidéo magazine se focalise sur le sentiment des vacances : l’isolation et l’intimité d’un moment paisible dans un hamac tout en se régalant d’un bon périodique. Des journées où rien ne vient perturber le calme, même pas le téléphone.

L’éditeur, Associated Media Publishing, souligne que la campagne ne veut absolument rien exprimer au détriment des médias numériques. « Le digital est tout aussi fantastique, mais pour d’autres raisons », dit le CEO, Julia Raphaely. « Je pense toutefois qu’il est grand temps que l’on témoigne de la reconnaissance pour l’expérience particulière que le print offre aux gens. »

Regardez la vidéo :

Sources : FIPP, Mediatel, Mediatel

Sur le même sujet: