von Reibnitz (VDZ) : crédibilité et confiance

 » Un système média indépendant est une des pierres angulaires de la démocratie. Avec leur rôle de critique et de contrôle, les journalistes occupent une place importante dans la politique, l’économie et la société. Dans ce contexte, la crédibilité est le bien le plus précieux des médias.  » Ces paroles viennent de la bouche d’Alexander von Reibnitz, Directeur Print et Médias numériques chez nos collègues allemands de VDZ. Lisez sa chronique.

 » La qualité rédactionnelle à un prix. Récemment, l’ampleur et la portée du ‘fake news’ sur les réseaux sociaux n’a pas manqué de démontrer à quel point il est important d’investir dans des structures journalistiques professionnelles et des marques média fortes. Lorsqu’il s’agit de crédibilité, les ‘Editorial Media’*, avec leurs contenus journalistiques en print, en ligne et en mobile, apportent une contribution de poids dans notre société.

Les gens sont à la recherche d’informations fiables et ont une grande confiance dans des sources sérieuses. C’est aussi ce que met en évidence l’enquête représentative  » Pertinence et crédibilité des médias « , menée par l’Institut für Demoskopie Allensbach à la demande de la VDZ. Lorsqu’ils sont confrontés à des informations contradictoires sur le même sujet, plus de deux tiers des quelque 1.500 répondants croient plutôt les magazines et les journaux que les médias sociaux. Comparé aux réseaux sociaux, 63 % fait plutôt confiance à la télévision, tandis que 10 % croit Facebook, Twitter et compagnie.

Grafiek geloofwaardigheid

Les magazines et les journaux convainquent avec une culture de discussion rationnelle et impersonnelle

Les consommateurs média n’apprécient pas uniquement les magazines et les journaux pour la fiabilité de l’information. Quand il s’agit de la culture de la discussion aussi, qui dans une démocratie joue un rôle élémentaire, les magazines et les journaux s’emparent de la première position. Plus de la moitié de la population (54 %) estime que c’est là que les débats sur la politique se déroulent de la façon la plus rationnelle et impersonnelle, et décente. La télévision suit en deuxième place avec 45 % et Internet n’enregistre sur ce point que 4 % de suffrages.

On critique surtout la qualité des commentaires Internet. 43 % des répondants ayant plus d’une fois lu des propos sur Internet les ressent comme essentiellement agressifs, 28 % les trouve non qualifiés et 22 % peu rationnels et hors de propos.

D’ordinaire, la fonction commentaire des contributions Internet reste inutilisée

L’image négative de la culture de la discussion sur Internet provient aussi du fait que pour la majorité des gens, avancer une propre opinion sur les réseaux sociaux ou en ligne n’a aucun poids. Plus de trois quarts des gens estiment que ce n’est  » pas tellement important « , voire  » pas du tout important « .  10 % de la population seulement a déjà plusieurs fois écrit un commentaire sous un article paru sur un site d’information. 84 % ne l’a encore jamais fait.

Pour les éditeurs, les résultats de l’étude Allensbach signifient deux choses. D’une part, ils confirment le travail que prestent jour après jour les journalistes dans les rédactions. La grande majorité se rend dûment compte de sa valeur pour la société. D’autre part, les conclusions incitent à court terme à investir dans une formation journalistique de qualité, des structures rédactionnelles professionnelles (en print comme en digital) et de nouvelles marques média. L’Allemagne a le paysage presse le plus différencié du monde. Cela paie de protéger cet acquis précieux.  »

Alexander von Reibnitz, VDZ

* Editorial Media est synonyme d’un journalisme professionnel sur tous les canaux et dans un environnement de haute qualité pour les marques. Les éditeurs se portent garants de la qualité journalistique supérieure.

Sur le même sujet: